Google+

ELOS System100 Le test grandeur nature

ELOS System100 Le test grandeur nature

ELOSsystem100

ELOS propose depuis quelques mois un nouvel aquarium de 285L dans la gamme System qui vient s’intercaler entre l’ELOS 70 (210L) et l’ELOS 120 (340L) : l’ELOS System100. Ses dimensions avec 1m de façade pour une largeur de 57cm et 50cm de haut lui confèrent une allure râblée qui n’est pas sans rappeler le look de l’ELOS120XL qui est, pour beaucoup d’adeptes de la marque Italienne,  l’aquarium de référence.

Disponible depuis longtemps sur les marchés des pays de l’est, ELOS décide ainsi de le rendre disponible pour le monde entier. Ainsi, il semble promis à un beau succès.

Souhaitant passer à un volume supérieur et remplacer mon ELOS Midi (135L), je me décide à faire l’acquisition d’un ELOS de plus grande dimension. Le 120XL me faisait des yeux doux mais le manque de place pour le recevoir et le mettre en valeur faisait cruellement défaut. Après avoir vu le System100 à Nice lors de ma visite à l’Aquastudio ELOS, je tombe sous le charme de cet aquarium et je suis définitivement convaincu.  Le System100 arrive chez moi début novembre 2012 et après deux mois d’expérience avec le nouvel ELOS System100, il est temps pour moi de vous présenter ce superbe aquarium.

 

1) Présentation générale

L’ELOS System100 est construit intégralement en verre extra blanc. Ce verre procure un rendu largement supérieur à un verre classique avec une transparence inégalable. Le collage est, comme toujours chez ELOS, de très bonne qualité, sans bavures avec un joint noir très régulier. Le bac ne présente pas de renfort haut  grâce à l’utilisation d’un verre épais. Le compartiment latéral comprend la descente d’eau et la remontée ainsi qu’un compartiment étanche permettant un passage de câbles.

L’ensemble respire la qualité avec sa fabrication très soignée gage de solidité dans le temps.

Je ne reviens pas ici sur les différents aspects du meuble à deux portes dont j’ai détaillé le montage dans un article précédent. ELOS semble faire des efforts avec ses nouveaux meubles qui utilisent des matériaux  de classe supérieure et normalement imputrescible. C’était un défaut récurrent des anciennes références de meubles chez ELOS qui vieillissaient mal. C’est une bonne évolution plus  en adéquation avec le standing de la marque.

Une fois assemblé, le meuble est particulièrement stable et robuste, prêt pour supporter la charge imposée. Des taquets de surélévation permettent de protéger le meuble  des remontées d’eau par capillarité.

L’aquarium se pose directement sur le meuble préalablement positionné en faisant attention à la mise à niveau.

 

 

 

2) Choix technique

ELOS propose classiquement le System100 avec une décante SUMP400M (48 x 40 x 40h) et un écumeur PS200 déjà testé sur Elosreef. Une pompe de remontée silencieuse de marque EDEN 2300L/H complète le set. Le tout pour 2900 € environ.

Il est bien sur possible de changer la configuration afin de l’adapter aux besoins. Je trouve la décante d’origine ainsi que l’écumeur PS200 (qui est cependant un bon écumeur) un peu limite pour ce volume, hormis pour ceux qui n’élèvent que des poissons et/ou des coraux peu exigeants. Ainsi, j’ai fait le choix de passer sur une décante SUMP 1000 (70 x 45 x 40h) associée à un écumeur ELOS PS1000 afin de faciliter l’élevage de coraux durs délicats. Cela se traduit par un espace plus réduit dans le meuble mais apporte plus de confort pour l’installation du matériel dans la décante. La réserve d’eau osmosé de 38 L avec la décante SUMP 1000 permet d’espacer son remplissage et ainsi de s’absenter plus longtemps.

decante1000

 

La décante est classique chez ELOS, en quatre compartiments + une réserve d’eau osmosé. Le premier compartiment, le plus grand, permet l’installation de l’écumeur, l’arrivée de la descente d’eau, la pompe de remontée et la résistance thermique. Les trois petits compartiments permettent de recevoir le micron bag en sortie d’écumeur et d’installer des masses filtrantes comme du charbon actif par exemple et/ou des résines.

decanteinstalle

La descente d’eau se fait grâce à un tube annelé de diamètre 50 un peu rigide venant s’insérer en force dans des raccords permettant la jonction avec le bac et la décante. Pas d’inquiétudes à avoir, le système est fiable et étanche.

 

3) Montage et installation

Après assemblage du meuble et installation du bac, penser à vérifier la mise à niveau avant le remplissage en eau.

La première chose à faire est d’insérer les raccords de jonction sous la cuve de la descente d’eau et de la remontée en veillant à utiliser du Teflon pour assurer l’étanchéité. Dès que le raccord est vissé à fond sur la cuve, vous pouvez serrer légèrement avec une pince sans forcer. Ensuite vous pouvez insérer les tuyaux sur les raccords vissés sur la cuve.

 

La décante se pose directement au sol ou mieux sur un tapis isolant (tapis de sol de type camping ou support à machine à laver….). Cela permet d’éviter la transmission de vibrations et réduire les nuisances sonores. La décante se positionne sur la droite dans le meuble mais vous pouvez la décentrer un peu sur la gauche afin de former un angle sur le tuyau de descente ce qui réduit un peu le bruit d’écoulement d’eau.

Dès que la décante est positionnée, vous pouvez installer le raccord de jonction de descente d’eau à visser sur l’orifice en haut à droite de la décante. Il vous reste à couper le tuyau annelé de descente à la bonne longueur et de l’insérer sur le raccord vissé sur la décante. Ce tuyau annelé est très, voire même trop rigide et il faut bien tester au préalable pour déterminer la bonne longueur et réussir à l’installer correctement.

raccord descente

Idem pour le tuyau de la remontée qu’il faut couper à la bonne longueur si nécessaire. L’idéal étant de positionner la pompe de remontée  à l’opposé de la descente d’eau, à proximité du petit robinet du dernier petit compartiment de la décante.

decante1000

ELOS fourni un petit tube biseauté PVC à insérer dans l’entrée de la descente d’eau qui permet en le faisant tourner de régler le niveau d’eau dans la cuve principale et aussi de réduire le bruit d’aspiration d’eau. Nous reviendrons plus loin dans cet article sur le réglage à effectuer.

 

Deux petits embouts noirs (1 droit et 1 coudé) sont à insérer  dans les orifices de sortie d’eau de la remontée. Il suffit de les insérer en force, le coudé dans l’orifice du haut et le droit dans l’orifice inférieur. Surtout n’inverser pas ces deux embouts au risque d’avoir des projections d’eau importantes et des éclaboussures néfastes au système d’éclairage.

orificessorties

orificessorties1

 

4) Installations électriques

Après ces différentes opérations, il faut penser à installer les solutions électriques retenues (alimentations électriques, multiprises, boîtier électriques……) et les positionner en fonction de vos choix et préférences en veillant, bien entendu, à éloigner le plus possible les prises des zones d’eau.

Personnellement, j’ai choisi d’installer deux multiprises installées en haut sur la paroi arrière du meuble. Une multiprise est reliée à un onduleur 1200VA qui supporte une charge de 800W pendant 15 mn lors d’une coupure d’électricité. Sur cette multiprise, je branche la pompe de remontée, l’écumeur et la Vortech MP40. J’ai ainsi plusieurs heures d’autonomie du système pour parer aux nombreuses coupures fréquentes chez moi.

J’envisage à terme d’utiliser un deuxième onduleur de même capacité pour brancher et sécuriser le système Evision qui gère l’éclairage.

La deuxième multiprise est branchée sur une sortie régulée parafoudre de l’onduleur (sans batterie).

instalelctricite

 

5) Installation de l’osmolateur

Le System100 est livré avec un osmolateur ELOS afin d’assurer la compensation automatique de l’évaporation avec de l’eau osmosé. Cet osmolateur surclasse largement les osmolateurs disponibles sur le marché aquariophile. Je disposais dans mon ELOS Midi d’un Tunze et je regrette de ne pas avoir fait la transition plus tôt vers l’osmolateur ELOS. Le fonctionnement de l’ELOS est bien plus logique et simple. Une pompe de refoulement dans la réserve d’eau douce et un capteur de niveau à placer dans la décante au niveau d’eau souhaité, le tout piloté par un tout petit boitier discret suffisent à assurer efficacement et discrètement, car très silencieux, l’osmolation.

osmolateur

C’est un osmolateur intelligent qui mesure sur une durée déterminée la hauteur d’eau moyenne dans la décante. Ainsi, il ne déclenche que lorsque cela est nécessaire et après une modification du niveau sur une certaine durée ! Vous pouvez faire vos changements d’eau sans avoir à le débrancher. Il présente l’avantage aussi de faire une compensation avec de plus petits volumes d’eau mais plus fréquents. Enfin, lors du branchement électrique ou après une coupure de courant, il ne se déclenche pas pour envoyer inutilement quelques litres d’eau douce.

Un seul regret avec cet osmolateur ELOS, le système d’attache avec des colliers de la sonde qui est un peu sommaire. Un système à aimant serait plus judicieux.

capteur osmolateur

 

6) Installation de l’écumeur  ELOS PS1000

L’écumeur se positionne à droite de la décante avec un raccord en T qui permet le rejet de l’eau écumé vers le micron bag. L’Ecumeur PS1000 de très bonne facture  est tout de même imposant (18 x 14 x53h).

La pompe SICCE PSK600 est insérée sur la base de l’écumeur et peut être utilisé avec l’aspiration vers le bas ou sur le côté. La configuration sur le côté est préférable parce qu’elle évite d’aspirer la saleté du fond.

La coupelle se pose tout simplement sur le corps de l’écumeur ce qui facilite grandement l’entretien.

Il n’est pas utile de régler le débit de la pompe à eau, le mélange air/eau ayant été définis idéalement pour nous par ELOS.

Pour optimiser le fonctionnement de cet écumeur, il suffit de tourner la molette de réglage afin de déterminer la hauteur d’eau dans l’écumeur. Une hauteur d’eau à la base du godet semble  le réglage optimal.

ecumeurPS1000

 

7) Mise en eau et réglages

La mise en eau se fait par un remplissage de la cuve suivi par la décante. Il est important de vérifier l’étanchéité des différents raccords avant le remplissage complet afin de pouvoir intervenir plus facilement le cas échéant. Les raccords les plus sensibles sont ceux qui se trouvent sous la cuve et qu’il faut bien vérifier impérativement.

Le niveau d’eau de la cuve doit se situer à hauteur du sigle ELOS (vague) et celui de la décante doit s’approcher du niveau max repéré clairement sur la décante. Je laisse ce niveau à environ 1cm en dessous du max.

Avec ces niveaux d’eau, un arrêt de la pompe de remontée se traduit par une diminution du niveau d’eau de la cuve principale d’environ 3 à 4 cm soit 30 à 40 litres que la décante peut recevoir en toute sécurité sans risque de débordement.

Dès lors  que les niveaux vous semblent corrects, vous pouvez mettre en route la pompe de remontée.  Le réglage de la pompe doit se situer à environ 50 à 75% de la puissance max. Dès sa mise en route, surveiller bien les différents niveaux d’eau. Si le niveau d’eau augmente trop dans la cuve principale (au-dessus du sigle ELOS), il faut tourner le tuyau PVC oblique qui se trouve dans l’entrée de la descente afin d’augmenter le flux dans la descente.

Si la décante se vide avec un niveau d’eau constant dans la cuve principale, il faut ajouter de l’eau.

Lorsque vous avez le bon réglage, il faut jouer sur un réglage subtil entre la puissance de  la pompe de remontée et le positionnement tube PVC oblique pour lutter contre les nuisances sonores. Ce réglage fin permet de diminuer le bruit d’écoulement dans la descente inhérent à cette technique.

Vous pouvez ensuite mettre en route l’écumeur en réglant la hauteur d’eau dans le corps jusqu’à la base du godet. Il faudra peut-être compenser le niveau d’eau dans la décante.

Enfin, vous pouvez mettre en route l’osmolateur en plaçant son capteur immergé d’environ 2 à 3 mm dans la décante.

Il ne vous reste plus qu’à installer votre résistance thermique et votre système de brassage.

 

8) Conclusion

Comme vous pouvez le constater, la mise en route de cet ELOS system100 est simple à réaliser moyennant quelques précautions et réglages simples. Rien de rédhibitoire même pour un débutant.

C’est un aquarium magnifique susceptible de satisfaire les plus exigeants.

Cet aquarium complète  la gamme ELOS  en reprenant les standards techniques communs à la gamme System. Le volume proposé permet l’élevage d’un poisson comme un Zebrasoma Flavescens ou équivalent là où un ELOS 70 ne permet pas de le faire dans de bonnes conditions.

Juste un regret, pour celles et ceux qui choisissent une exposition visible sur 3 ou 4 faces afin de profiter pleinement de la qualité du verre extra blanc : la face arrière du meuble n’est pas adaptée à ce cas de figure. Il serait bien de pouvoir choisir la face arrière laquée ou non en fonction des besoins. (édition du 25/02/2013 : le responsable ELOS France, François Nollet nous informe de la possibilité de personnaliser le meuble fourni afin de l’adapter aux besoins. Ainsi, par exemple, il est possible d’avoir un meuble avec une face arrière et/ou des cotés laqués)

Concernant l’éclairage, un prochain article viendra compléter celui-ci en détaillant l’ELOS Elite3L qui constitue un excellent choix pour l’ELOS System100.

Je vous invite à commenter cet article ici même ou sur notre forum.

 

Laisser un commentaire